© 2016 par Amélie Borgniat

  • s-facebook
  • Twitter Metallic

Acupuncture et médecine chinoise

La Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), soigne des pathologies lourdes et amène un mieux-être global. L'acupuncture est un des outils proposés et certainement le plus connu... mais ce n'est pas le seul.

Depuis plus de 3000ans, de grands médecins chinois, utilisant des méthodes scientifiques empiriques ont développé cette discipline afin qu'elle intervienne dans le traitement de différentes maladies et agisse en prévention.

Les pathologies pour lesquelles elle peut apporter une réelle amélioration, sont nombreuses (et parfois étonnantes): migraines, acouphènes, sinusites, séquelles  d'AVC, rhumes, grippes et angines, arthroses, allergies, infertilité, lombalgies, prise de poids...

Par ailleurs, en prenant en charge l'état global du patient, la MTC ira bien souvent au-delà de la demande initiale. Elle pourra notamment aider à gérer des difficultés émotionnelles:

stress, déprime, excès de colère et crises de panique (...), ainsi que les petites difficultés du quotidien: jambes lourdes, fatigue, soucis d'haleine, acnée, coups de barre et ballonnements après les repas, règles douloureuses (...).

Une séance est un moment privilégié d'échange entre le patient et le praticien.

Pour identifier le déséquilibre et sa source, le praticien pose au patient de nombreuses questions, observe son teint, prend le pouls... et regarde même sa langue!

Une fois le diagnostic énergétique établi, le praticien propose au patient un protocole de traitement pour rétablir le niveau d'énergie, l'équlibre et la circulation.

Le principe est finalement très simple, basé sur la circulation harmonieuse de l'énergie dans le corps.

Le corps contient de l'énergie. Le sang, par exemple, en est une, sous une forme dense. Une forme plus subtile et invisible, le fameux Qi (prononcer"tchi"), utilisé dans les arts maritaux pour casser des briques sans se briser la main, le parcourt également en suivant les canaux appelés les méridiens.

 

La MTC considère que la maladie, la douleur, voire nos petits maux du quotidien, sont des indications que l'énergie dans le corps est en déséquilibre.

Le praticien doit alors investiguer :

- le corps a-t-il assez d'énergie? Ou trop?

- le corps en produit-il assez? (fatigue, vertiges...)

- la distribue-t-il bien? (pieds froids, migraines, douleurs diverses)

- et sinon, pourquoi? (mauvaise alimentation? stress?...

Pour répondre au mieux à chaque problématique, différents outils nous sont offerts.

Les outils à disposition sont principalement:

- l'acupuncture. Les aiguilles vont interagir avec l'énergie dans les méridiens.

- la moxibution. On active ici les points d'acupuncture en brûlant de l'armoise à la surface de le peau ou sur les aiguilles. 

- les modifications alimentaires, afin que le corps reçoive l'énergie dont il a réellement besoin.

- les massages appelés tuina, qui, en débloquant l'énergie, soulageront la douleur et autres maux.

- les ventouses, qui mobilisent le sang.

- la pharmacopée (compléments alimentaires principalement à base de plantes).

La moxibution utilise de l'armoise. La plante est brûlée pour apporter de la chaleur et activer un point ou une zone. Sous forme de rouleau, elle sera approchée de la peau par le praticien, sous forme de cônes ou de grains de riz, elle sera brûlée à même la peau (et retirée à un moment déterminant). Sous forme de petits cylindres, elle pourra être posée au bout de l'aiguille. Cet outil est souvent très utile sur les tendinites et autres douleurs physiques récidivantes mais pas seulement.
"Que l'alimentation soit ton seul médicament" recommandait Hyppocrate.  La médecine chinoise suit tout à fait cette logique puisque l'alimentation est notre principale source d'énergie. Si cette source est correcte, on maintient la santé, si cette source n'est pas pure, l'énergie que l'on en puise est également viciée. Le praticien pourra recommander des modifications diététiques ou des compléments alimentaires afin de corriger les erreurs potentielles.
Nos grands-mères les utilisaient il y a quelques dizaines d'années mais l'outil a inexorablement disparu sous nos latitudes. Quel dommage.  Lorsque le corps subit un blocage énergétique, le sang ne circule plus aussi bien localement et "s'épaissit". Les ventouses, par un système de sucions, casseront les stases et ramèneront du sang neuf dans la zone affaiblie. A noter que cette technique peu laisser pendant quelques jours des marques bleues et indolores sur le corps.
"Que l'alimentation soit ton seul médicament" recommandait Hyppocrate.  La médecine chinoise suit tout à fait cette logique puisque l'alimentation est notre principale source d'énergie. Si cette source est correcte, on maintient la santé, si cette source n'est pas pure, l'énergie que l'on en puise est également viciée. Le praticien pourra recommander des modifications diététiques ou des compléments alimentaires afin de corriger les erreurs potentielles.

Outre soigner la problématique première, cette approche traite la racine, l'état de santé réel du patient.

Plusieurs séances sont bien souvent nécessaires, surtout lorsque la pathologie est installée depuis longtemps. C'est pourquoi, n'attendez pas: dès les premiers signes de douleur ou de difficulté, allez consulter.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
acupuncture.jpg